Effets nocifs de la lumière bleue

Peut-être avez-vous déjà entendu parler des effets nocifs de la lumière bleue. C’est un sujet dans l’air du temps... Mais que sait-on vraiment à son sujet ? On vous dit tout dans cet article.

La lumière bleue : qu'est-ce que c'est ?

La « lumière bleue » est en fait une petite tranche bleu-violet du spectre lumineux. Elle se situe entre les rayons ultraviolets et la lumière bleu-turquoise. Les rayons ultraviolets sont une lumière qui est nocive et non visible. Au contraire, la lumière bleu-turquoise est une lumière visible, bénéfique et essentielle à notre équilibre psychique. La lumière bleue est présente à l’état naturel, où elle se mêle aux autres couleurs du spectre lumineux.

Mais elle se trouve aussi en grande quantité dans la lumière artificielle des LED. Ces LED équipent l’éclairage urbain et domestique et les phares à xénon des voitures récentes. Mais surtout, cette lumière bleue artificielle est celle de tous nos écrans : smartphones, tablettes, ordinateurs, télévisions.

Or, aujourd’hui en France, nous passons en moyenne six heures par jour devant un écran, tous âges confondus. De plus, le taux moyen d’équipement numérique par foyer dépasse les 6 appareils. C’est dire si la lumière bleue est un sujet d’intérêt général…

Les effets de la lumière bleue sur la santé

La lumière bleue a la particularité d’avoir des longueurs d’ondes très courtes. Elle est donc très énergique. Cette spécificité cause à la fois des effets positifs et des effets négatifs sur la santé humaine.

Les effets positifs

La lumière bleue présente l’avantage de stimuler l’attention. En effet, elle inhibe la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) et son effet relaxant, sédatif. On tient donc plus longtemps éveillé, on reste plus alter et mieux concentré sur ses tâches face à de la lumière bleue. C’est d’ailleurs pourquoi on retrouve cette lumière bleue dans les blocs chirurgicaux, dans les bibliothèques, dans les lieux d’étude et dans l’habitacle de certains véhicules récents.

On notera qu’on trouve plus de lumière bleue dans les ampoules « blanc froid » que dans les « blanc chaud ». C’est une information à prendre en compte au moment de choisir l’éclairage pour les différentes pièces de la maison : privilégiez le blanc froid pour le bureau, mais pas pour la chambre.

Les effets négatifs

Mais la lumière bleue, à haute dose, est malheureusement responsable de nombreux effets négatifs sur la santé visuelle comme sur la santé globale. La lumière bleue provoque à court terme des troubles oculaires : yeux rouges et secs, tressaillement des paupières, fatigue visuelle, voire vision momentanément trouble.

Et ce n’est pas tout. L’inhibition de la sécrétion de mélatonine, dont on parlait plus haut, peut avoir des effets négatifs si elle intervient quand la nuit tombe. En effet, la sécrétion de la mélatonine augmente normalement au fur et à mesure que la nuit tombe, pour préparer peu à peu notre corps et notre esprit à s’abandonner au sommeil. Si au contraire on s’expose à la lumière bleue des écrans jusqu’à l’heure du coucher, tout notre cycle biologique veille-sommeil s’en trouve perturbé. On retarde l’endormissement, le sommeil est plus léger et moins réparateur. Au bout du compte, on perd en productivité le lendemain et on risque de subir des troubles de l’humeur, en particulier de l’irritabilité.

La lumière bleue est-elle nocive pour les yeux ?

Comme on l’a vu, la lumière bleue provoque à court terme des effets désagréables mais réversibles : inconfort oculaire, fatigue visuelle. Mais il y a plus grave. En effet, les ophtalmologistes alertent aujourd’hui sur un fait inquiétant. A savoir que la lumière bleue augmente le risque de développer plus tard une DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age). Cette mort prématurée des cellules rétiniennes est aujourd’hui la première cause de cécité partielle chez les personnes âgées. On voit donc combien il est essentiel de protéger ses yeux contre la lumière bleue.

Les solutions pour contrer les effets nocifs de la lumière bleue

On distingue deux grands types de protection anti lumière bleue : les filtres physiques d’une part, les filtres logiciels d’autre part. Les filtres physiques sont des barrières concrètes entre l’écran et vos yeux : ce sont les lunettes anti-lumière bleue. Les filtres logiciels, eux, sont dématérialisés et agissent directement sur l’appareil qui émet la lumière bleue : ce sont les logiciels et applications.

Lunettes anti-lumière bleue

Les lunettes anti lumière bleue possèdent des verres dont le traitement filtre une partie de la lumière bleue. Les verres peuvent être transparents (cas le plus fréquent) ou oranges (cas particulier des lunettes de gaming). Les lunettes anti lumière bleue sont aussi utiles en cas de conduite de nuit, pour éviter l’éblouissement face aux phares à xénon. Elles présentent l’avantage de pouvoir être emportées partout avec soi.

Les logiciels et applications

Les filtres logiciels, gratuits pour la plupart au moins dans leur version de base, sont aujourd’hui aussi nombreux que variés. On différencie les logiciels natifs, directement intégrés par le système d’exploitation, et les logiciels tiers, que l’utilisateur va choisir, télécharger puis installer lui-même sur son appareil.

Sur l'appareil en fonction du système d'exploitation

* Windows

Depuis septembre 2020, Windows intègre un filtre anti lumière bleue natif. Il s’appelle Night Light et se trouve dans le réglage des paramètres de l’appareil. Le filtre est désactivé par défaut.

* IOS

Apple n’est pas en reste, avec son filtre natif Night Shift, qui fonctionne sur le même principe que son homologue Night Light pour Windows 10.

En téléchargement

*MAC

Les applications anti lumière bleue les plus courantes pour MAC sont F.lux et Iris. Les deux fonctionnent en modulant la colorimétrie de votre écran quand la nuit tombe.

* Android

Sous Android, le choix d’applications tierces est bien plus vaste. En plus de F.lux, comptez aussi Twilight, Dimly, Darker, IBlue et CareUEyes. Elles fonctionnent toutes sur le même principe : limiter le bleu sur votre écran. Ensuite, elles se distinguent les unes des autres par les fonctionnalités plus ou moins avancées qu’elles proposent.

Conclusion

Vous l’aurez compris, les effets nocifs de la lumière bleue sont bien réels. Mais des filtres anti lumière bleue existent aujourd’hui pour tous les appareils et tous les systèmes d’exploitation.

 

Articles sur le même sujet

Quels sont les effets de la lumière bleue ?

Quels sont les effets de la lumière bleue ? Voilà une question que vous vous posez sans doute. Aujourd'hui...
Lire l’article

Avis sur les lunettes anti lumière bleue

"Avis lunettes anti lumière bleue". Voilà un intitulé de recherche internet qui revient de plus en plus so...
Lire l’article

Les lunettes anti lumière bleue sont-elles efficaces ?

Les lunettes anti lumière bleue sont-elles efficaces ? C'est la question que tout le monde se pose, à l'he...
Lire l’article