Lumière bleue : Ses dangers et comment s'en protéger ?


lumière bleue

La lumière bleue émise par les écrans a envahie notre quotidien : dès notre plus jeune âge, nous passons une grande partie de la journée les yeux rivés sur l’ordinateur, la tablette, le téléphone ou encore la télévision. La société de consommation nous a véritablement transformés en « addicts » du digital, nous abreuvant d’images en tous genres et à toute heure de la journée.

Diverses études montrent que chaque foyer détient en moyenne 6 ou 7 écrans et que près de la moitié des plus de 15 ans possèdent à la fois un ordinateur, une tablette et un téléphone intelligent. Nous surconsommons les images : par exemple, la moitié d’entre nous surfe sur internet tout en regardant un programme vidéo et les programmes télé sont de plus en plus souvent accessibles depuis n’importe quel écran. La génération Z est la plus utilisatrice d’appareils mobiles, à la maison comme à l’extérieur, rivée sur les écrans du réveil au coucher, zappant de Snapchat à Musical.li en passant par Whatsapp.

Or les appareils électroniques d’aujourd’hui sont pour la plupart équipés d’une technologie d’éclairage arrière à DEL qui contribue à améliorer la clarté et la brillance mais qui en contrepartie émet de très fortes ondes de lumière, nous exposant de manière croissante aux dangers de la lumière bleue.

Qu'est ce que la lumière bleue ?

Il s’agit d’une partie du spectre de la lumière qui est composé de particules électromagnétiques se déplaçant par ondes. L’énergie de ces ondes varie en fonction de leur longueur, la quantité d’énergie produite étant inversement proportionnelle à la longueur d’onde. Afin de mieux comprendre le rôle des lumières bleue nocives, il faut savoir que le spectre de lumière est composé :

- des UV, ultraviolets (non visibles et nocifs, causant la cataracte)

- de la lumière bleue ou HEV, Haute Energie Visible, composée du bleu-violet (nocif, entraînant la DMLA) et du bleu-turquoise (bénéfique, favorisant l'hormone du sommeil, l’éveil et la mémoire)

- du reste de lumière visible (bénéfique), qui va du vert au rouge en passant par le jaune et le orange.

La lumière bleue possède des longueurs d’onde courtes, son spectre variant entre 380 à 500 nanomètres (milliardièmes de mètres), et déployant une grande énergie.

Quelles sont les sources de la lumière bleue ?

La lumière bleue est omniprésente. A l’extérieur, elle est émise par le soleil (Lumière du soleil, lumière du jour et autre source lumineuse naturelle), et en entrant en collision avec les molécules d’air, elle crée la couleur bleue du ciel. La lumière bleu-turquoise est bénéfique pour notre corps, et agit comme un régulateur sur notre cycle circadien, c’est-à-dire les phases d’éveil et de sommeil. De plus, elle nous rend plus alertes et plus réactifs, et contribue à notre bonne humeur et à notre bien-être. Noté qu'il est normal de rentrer dans un cycle de dépression saisonnière durant l'hiver, tout simplement car nous manquons de lumière pendant cette période de l'année, en effet, ses rayons lumineux contribue à notre équilibré et notre forme ! Certains font même des cure grâce à une lampe luminothérapie afin d'éviter cette période de blues hivernal .

La lumière bleue est également présente également partout dans nos foyers, nos voitures, notre travail, nos supermarchés et l’ensemble du monde moderne, puisqu’on la retrouve dans l’ensemble des sources de lumière artificielle telles que les ampoules LED, et les éclairages fluorescents que contiennent la plupart des écrans digitaux tels que les écrans de télévisions, les ordinateurs fixes et portables, les tablettes ou les smartphones.

Comment la lumière bleue agit-telle sur la rétine ?

La lumière bleue est composée des lumières bleu-turquoise et bleu-violet. Une partie de cette dernière est filtrée par le cristallin mais la partie non filtrée pénètre en profondeur dans l’œil et vient atteindre la partie centrale de la rétine, appelée la macula, qui gère 90% des informations visuelles reçues par notre œil.

Avec des ondes plus courtes et déployant plus d’énergie que les autres ondes visibles, la lumière bleue produit un scintillement qui provoque un éblouissement. Cela a comme effet d’abaisser le contraste visuel et l’acuité par la même occasion.

Selon des études scientifiques, l’exposition à la partie bleue du spectre de la lumière peut causer aux yeux des dommages néfastes sur le long terme et notamment abimer la rétine et contribuer au développement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), voire conduire à la cécité.

Ce que dit la science

Les études scientifiques ont prouvé que la lumière bleue perturbe les cycles du sommeil. C’est notamment confirmé par une étude réalisée par le Professeur Paul Gringas, médecin à l’hôpital pour enfants Evelina de Londres, avec le concours de chercheurs du King’s College de Londres et l’Université de Surrey, qui est parue dans la revue spécialisée In Frontiers Public Heart. L’étude montre que la lumière bleue des écrans trouble la production de mélatonine, normalement sécrétée en fin de journée pour favoriser l’endormissement, et que rester face à son écran en fin de soirée ou s’exposer à la lumière bleue la nuit peut reporter son sommeil d’une heure.

De son côté, les chercheurs du Centre de Recherche des Cordeliers, dédiée à l’étude des grandes fonctions de l’organisme, se sont intéressés aux effets des LED sur la rétine. Ils ont mené une étude sur des rats albinos et ont pu ainsi montrer que les LED blanches utilisées en Europe provoquaient une dégénérescence de la rétine chez ces animaux et déclenchaient des nécroses.

En outre, une étude réalisée in vitro par le Professeur José-Alain Sahel de l’Institut de la Vision a pu démontrer que les longueurs d’onde les plus toxiques pour l’épithélium pigmentaire se situaient entre 415 et 455 nanomètres, ce qui correspond précisément aux longueurs des ondes émises par la lumière bleue. Celle-ci accélère le vieillissement de la cellule et favorise l’apparition de la DMLA.

La fatigue des yeux se manifeste par plusieurs symptômes, en voici une petite liste :

- Yeux rouges
- Mal aux yeux
- Picotements
- Migraine ophtalmique
- Troubles du sommeil
- Troubles de l’humeur
- Paupières qui vibre
- Clignement
- Yeux secs

Les effets néfastes de la lumière bleue

Après avoir passé plusieurs heures devant un écran d'ordinateur, tv, smartphone et autres source de lumière artificiel, l’éblouissement dû au scintillement causé par la lumière bleue provoque une vision trouble, des difficultés à faire le point sur l’image, de la fatigue visuelle, physique et mentale et des maux de tête. En outre, les yeux sont secs et irrités et des douleurs au dos et au cou peuvent apparaître. Les enfants étant des grands consommateurs d’outils numériques, ils sont exposés comme les adultes à ces risques de fatigue visuelle.

Avec une surexposition chronique à la lumière bleue, la production de mélatonine, l’hormone régulant le sommeil, décroît, perturbant les cycles de sommeil. L’exposition excessive à la lumière bleue augmente les risques de nombreuses maladies et peut conduire notamment au diabète, à des maladies cardiaques, à la dépression, voire même à certains types de cancers, comme le cancer du sein ou de la prostate.

En outre, diverses études ont prouvé que l’exposition prolongée à la partie bleue du spectre de la lumière cause des dommages néfastes aux yeux. Elle abime la rétine, favorise le développement de la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), et dans les cas extrêmes peut même conduire à la cécité.

La solution Lusee (Adultes et Enfants)


Acheter des lunettes anti lumière bleue mais aussi appelée lunettes pour ordinateur. Grâce à leurs verres de protection UV400 et de son traitement spécial, le port des lunettes Lusee permet de protéger les yeux des dangers de la lumière bleue de tous types d’écrans (ordinateurs, tablettes, TVs, vidéos, smartphones…).

En outre, les lunettes « Lusee » contribuent à combattre la fatigue oculaire et le stress visuel.

Améliorant la vision grâce au traitement spécial de leurs verres panoramiques, les lunettes Lusee soulagent les yeux sensibles des longues heures passées devant les écrans.

La qualité de fabrication des verres et des montures, au design soigné, permet de garantir un confort visuel optimal à l’utilisateur, ainsi qu’une résistance hors normes et une grande durabilité.

Les lunettes Lusee sont fournies avec un étui de protection et une chiffonnette micro fibre, permettant un entretien facile et une protection maximale lors des déplacements.

En savoir plus sur le modèle adulte

En savoir plus sur le modèle enfant 

Les avantages des lunettes Lusee

- Possèdent une protection anti lumière bleue contre les rayonnements nocifs des écrans
- Préservent la santé
- Combattent la fatigue oculaire
- Soulagent les yeux sensibles
- Favorisent l’endormissement
- Permettent une meilleure vision et limitent le stress visuel
- Offrent une vue panoramique
- Anti reflet
- Se nettoient facilement
- Possèdent une charnière en acier
- Sont dotées d’une monture légère et tendance
Ne dénature pas les couleurs
- Augmente le contraste et la profondeur

 Assemblées et vérifiées en France 

À qui conviennent nos lunettes ?

Toutes les personnes qui sont exposées plus de trente minutes par jour à la lumière bleu-violet devraient porter des lunettes de protection, autant dire quasiment tout le monde.

En outre, les gens ayant des antécédents familiaux de DMLA ou de cataracte devraient également les porter chaque fois qu’ils restent devant un écran.

Il est également vivement recommandé aux adeptes de jeux vidéos et gamers de se munir de lunettes Lusee pour se protéger de la lumière bleue. Car qu’ils soient professionnels, amateurs ou joueurs occasionnels, leur temps d’exposition est suffisant pour justifier l’utilisation de lunettes de protection.

10 conseils pratiques pour limiter la fatigue visuelle devant les écrans

En plus de porter des lunettes de protection, quelques petites astuces permettent de limiter la fatigue visuelle liée à l’exposition prolongée devant les écrans :

  • Régler la luminosité de l’écran
  • Choisir un fond d’écran gris froid
  • Regarder son écran de face et éviter de l’incliner
  • Baisser l’éclairage extérieur, en concurrence avec l’écran
  • Limiter le temps passé devant la télévision, l’ordinateur, la tablette ou le téléphone
  • Faire des pauses de 5 minutes toutes les heures
  • Laisser une distance de 60 centimètres entre les yeux et l’écran
  • Nettoyer régulièrement ses écrans : un écran sans poussière ni tache limite l’éblouissement
  • Augmenter la taille du texte contribue à rendre la lecture plus facile et plus confortable pour les yeux
  • Cligner des yeux régulièrement augmente la production de larmes et permet de lutter contre la sécheresse oculaire 

Conclusion

L’omniprésence des écrans fait partie intégrante de la vie moderne et supprimer, ou même limiter leur usage paraît complexe et, de toutes les façons, totalement illusoire. La santé des yeux doit ne doit pas être pris à la légère...

Ce qu’il nous est possible de faire, en revanche, c’est prendre toutes les mesures de protection possibles et inculquer à nos enfants de bons réflexes. Car les jeunes qui sont exposés dès le plus jeune âge, sont les plus concernés par les risques que présente la lumière bleue, leur cristallin étant transparent, contrairement aux adultes qui ont un cristallin plus jaune qui filtre mieux la lumière bleue.

Finalement, la solution n’est pas si compliquée ni si onéreuse : il nous suffit de privilégier les écrans qui nous exposent le moins à la lumière bleue, de suivre quelques conseils avisés permettant de réduire la fatigue visuelle et de nous équiper de lunettes de protection de qualité. En comparaison des risques encourus, le jeu en vaut bien la chandelle !