Lumière bleue et dépression : quel lien ?

"Lumière bleue et dépression : quel lien ?" Au fond, on espère ne jamais avoir à faire cette recherche sur internet. Parce que cela signifie être concerné par la dépression. Mais de deux choses l'une : soit il s'agit de prévention, et dans ce cas c'est une très bonne chose ; soit vous souffrez de dépression mais cette recherche même montre que vous êtes en quête d'explication et de solution.

Alors quels sont les liens entre la lumière bleue et la dépression ? On vous répond dans cet article.

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

Ce qu'on appelle communément la "lumière bleue" désigne en fait une fine partie, bleu-violet, du spectre de l'arc-en-ciel. Elle se situe entre les rayons ultraviolets et la lumière bleu-turquoise. Elle est à la frontière entre lumière visible et non-visible, ainsi qu'entre lumière nocive et lumière bénéfique. En effet, les rayons ultraviolets sont non visibles et nocifs pour l'oeil humain. Tandis que la lumière bleu-turquoise est une lumière visible, non nocive et même essentielle à notre bien-être psychique.

Signe particulier de la lumière bleue ? Elle possède des ondes très courtes. Celles-ci entrent dans la rétine plus profondément que les autres couleurs. A haute dose, elles irritent l'oeil.

Mais doit-on craindre la lumière naturelle du jour parce qu'elle contient de la lumière bleue ? En réalité non : elle en contient en faible quantité, et surtout mêlée à toutes les autres couleurs du spectre.

Là où les problèmes commencent, c'est avec la lumière bleue des écrans. En effet, les écrans des smartphones, tablettes, ordinateurs et télévisions sont tous éclairés par des LED. Et ces LED concentrent une forte quantité de lumière bleue, plus marquée que les autres couleurs. Or nous nous exposons en moyenne six heures par jour à un écran. Ce qui n'est pas sans conséquences sur notre santé visuelle et globale.

Les effets néfastes de la lumière bleue liés à la dépression

En cas de surexposition, la lumière bleue a des effets néfastes. On constate par exemple des troubles de la vision et des maux de tête qui s'intensifient. Par ailleurs, la lumière bleue a la capacité de stimuler notre attention tout en fatiguant notre oeil par ailleurs.

En effet, les ondes courtes soutiennent notre concentration tandis que notre oeil se contracte en permanence pour s'adapter au surplus de lumière bleue et au scintillement de l'écran. Il en résulte un sentiment de fatigue oculaire. Mais aussi une certaine coupure entre le corps (l'oeil qui fatigue) et l'esprit (qui développe une certaine addiction aux écrans).

Et enfin, un détachement pas toujours conscient par rapport au monde, une bulle dont il peut devenir difficile de sortir à la longue. Autant d'effets néfastes qui constituent un terreau propice au développement d'une dépression.

Signes et symptômes de la dépression

Une dépression se développe souvent à bas bruit, parfois sur une longue période. Puis apparaissent des symptômes massifs et qui peuvent être handicapants au quotidien. On relève avant tout une grande perte d'énergie aussi bien psychique que physique. La dépression provoque un sentiment d'abattement. Plus rien de ce qui plaisait avant ne trouve grâce aux yeux du dépressif. Parfois, les tâches quotidiennes les plus anodines deviennent un défi insurmontable. La pensée s'enlise, ressasse et semble perdre son ressort.

Sur le plan physique, des douleurs connexes, souvent liées au système nerveux peuvent apparaître. Par exemple, des coincements de vertèbres, des douleurs aux cervicales ou des maux de tête. Le corps ne semble plus réguler le corps, qui se livre à des excès sans plaisir. Notamment sur le plan alimentaire : on constate des prises ou des pertes de poids parfois spectaculaires, liées à des boulimies ou au contraire un désintérêt pour la nourriture.

La lumière bleue est-elle une cause de la dépression ?

La dépression est un phénomène complexe, multifactoriel et étroitement lié à l'histoire intime de chacun. Cependant, les études convergent pour montrer qu'une forte surexposition à la lumière bleue des écrans peut contribuer à causer une dépression. On vous explique pourquoi.

L’influence de la lumière bleue sur notre humeur

Si l'on regarde longuement un écran dans l'obscurité, la lumière bleue va bloquer la sécrétion de mélatonine. L'inhibition de celle-ci va perturber notre cycle biologique et hormonal. Or les cycles hormonaux sont directement liés à notre humeur. Un déséquilibre hormonal peut causer de vrais troubles de l'humeur, comme de l'anxiété, de l'irritabilité et des troubles de la concentration.

Le manque de sommeil, provocateur des troubles de l’humeur

En fait, derrière l'inhibition de la mélatonine se cache un problème de taille : les troubles du sommeil. Car la mélatonine est l'hormone du sommeil. Lorsque le jour baisse, en temps normal, elle se propage lentement dans notre corps pour nous envoyer le signal que l'endormissement est proche.

Si la lumière bloque cette hormone, le moment de notre endormissement est retardé. Notre sommeil est plus léger, moins réparateur, et les réveils nocturnes plus fréquents. Il s'ensuit donc une baisse de productivité au réveil.

A plus long terme, le manque de sommeil signifie pour notre cerveau un manque de temps pour traiter les informations, les apprentissages et les émotions de la journée. En surcharge, le cerveau déclenche donc une sensibilité excessive et une moins bonne régulation des émotions. Il en résulte des troubles de l'humeur et du rapport à autrui.

Comment éviter une période de dépression à cause de la lumière bleue ?

Utilisez des filtres anti-lumière bleue

Les filtres anti lumière bleue peuvent considérablement réduire les effets néfastes des écrans. Vous pouvez opter pour des filtres logiciels. L'essentiel est d'être protégé dès que vous vous exposez à un écran.

Ne passez pas trop de temps sur les écrans

Tous les spécialistes vous le diront : il est essentiel de limiter le temps passé sur les écrans. Instaurez des horaires pour vous comme pour vos enfants. Obligez-vous à profiter de la lumière du jour aussi souvent que possible. Votre humeur en sera considérablement améliorée, et les risques de dépression écartés.

Portez des lunettes anti-lumière bleue

Enfin, pour être protégé si vous passez d'un écran à un autre, portez des lunettes anti lumière bleue. Leurs verres spécialement traités vous procureront un meilleur confort visuel.

Conclusion

La lumière bleue est un des facteurs de la dépression. En prévention comme en guérison, il est donc essentiel se savoir se protéger des effets néfastes de la lumière bleue.

Articles sur le même sujet

Avis KLIM : de bonnes lunettes gaming anti-lumière bleue

Nous passons de plus en plus de temps devant nos écrans. Nos yeux sont donc exposés à de plus en plus de l...
Lire l’article

Lunettes gaming, utiles ?

Les ordinateurs, les smartphones, les télévisions font partie intégrante de nos vies. Pour les loisirs ou ...
Lire l’article

Où acheter des lunettes gamer ?

De plus en plus de personnes se sont récemment converties aux lunettes gamer, c'est-à-dire aux lunettes q...
Lire l’article