Quelles sont les causes des troubles du sommeil ?


troubles du sommeil

Rien n’est plus apaisant qu’un bon sommeil pour être au top et au meilleur de sa forme toute la journée. En l’occurrence, il arrive parfois que vous ayez du mal à bien dormir le soir, ou que vous ne vous sentiez pas reposé suffisamment. En un mot, il se peut que vous soyez victime de troubles de sommeil à un certain moment de votre vie. Ainsi, afin de trouver les meilleures solutions pour y faire face, l’idéal est de commencer par l’origine du problème, c’est-à-dire les différentes causes des troubles de sommeil.

Les différentes formes du trouble de sommeil

Avant de connaître les causes, que celles-ci proviennent de la lumière bleue ou le temps passé devant votre ordinateur, vous devez d’abord être en mesure de différencier les différents types ou les différentes formes du trouble de sommeil. Cependant, il existe des troubles de sommeil beaucoup plus fréquents.

Parmi ceux-ci se trouve l’apnée du sommeil qui se rencontre le plus souvent dès que vous êtes en surpoids. Vous ne parvenez plus alors à respirer normalement pendant un laps de temps (jusqu’à 60 secondes). Un problème dont la majorité de personnes ignore son existence, il existe plusieurs solutions pour venir à bout de cette forme de trouble de sommeil.

En outre, l’insomnie est l’une des formes de trouble de sommeil les plus répandues. Dans ce sens, il est possible que vous soyez exposé à ce problème dès lors que vous avez du mal à vous endormir, que vous restez éveiller régulièrement la nuit, durant un petit moment ou encore que vous vous sentez plus irritable dans la journée.

Par ailleurs, il y a aussi la parasomnie qui se traduit par un comportement inhabituel pendant le sommeil. Cette forme de trouble vous empêche généralement le sommeil réparateur. Parmi ces manifestations les plus fréquentes, vous pouvez par exemple vivre des cauchemars durant la nuit. À part cela, il se peut que vous soyez amenés à parler pendant votre sommeil. Ainsi, si vous pensiez que vous avez du mal à vous endormir trop longtemps, parlez-en immédiatement à votre médecin.

Enfin, il existe également l’hypersomnie. Il se rencontre le plus souvent sur une personne qui souffre d’une affection chronique. En un mot, il est souvent répertorié comme étant un signe de mauvaise santé. Les symptômes de ce trouble sont facilement détectés, dès lors que vous dormiez à n’importe quel moment sans le vouloir. Autrement dit, peu importe l’heure, vous pouvez vous endormir de manière involontaire.

Les principales causes du trouble du sommeil

Plusieurs facteurs sont à l’origine du trouble du sommeil. En l’occurrence, d’une manière générale, nous pouvons classées sous d’innombrables facteurs différents. En premier lieu, se trouvent par exemple les causes psychologiques. À ce propos, plus vous vivez dans un moment de stress incessant, d’anxiété, de dépression, ou encore d’un choc émotionnel, plus vous êtes victime de trouble du sommeil.

Ce problème peut également provenir des facteurs physiologiques ou pathologiques, à l’exemple d’un repas trop riche, une activité physique trop intense ou encore une prise de médicaments le soir. À part cela, le trouble du sommeil peut également être généré par une pathologie génétique, ainsi que les différentes maladies pouvant vous atteindre à tout moment comme la migraine, la fièvre, la fatigue chronique, etc.

Outre les facteurs psychologiques, physiologiques et pathologiques, le trouble du sommeil est surtout causé par des facteurs environnementaux. Plus précisément, il est le plus souvent entraîné par des problèmes d’ordre environnemental et notamment par la manière de vivre, ainsi que vos habitudes au quotidien. Le travail de nuit, la lumière, la chaleur excessive, la mauvaise literie, le smartphone, la luminosité, l’ordinateur… tous ses facteurs peuvent être à l’origine du trouble du sommeil.

La lumière bleue et les petits écrans, des facteurs modifiant votre horloge biologique

Qu’elle soit artificielle ou naturelle, la lumière joue toujours un rôle primordial sur l’horloge biologique et synchronise ainsi vos fonctions vitales. Pour vous illustrer, la vigilance, la température du corps et la tension artérielle sont maximales tout au long de la journée. Alors que durant le soir, tout votre corps se relaxe. La sécrétion de l’hormone favorisant le sommeil, à savoir la mélatonine, ainsi que la pression du sommeil sont alors à leur plus haut niveau.

En l’occurrence, si vous êtes en toute inconscience en attente de toute communication, le moindre signal lumineux propagé par les écrans de votre smartphone ou de votre PC va à coup sûr vous perturber. Eh oui ! Des effets de lumières même en l’espace de quelques secondes peuvent retarder votre horloge biologique pendant la nuit.

En effet, même à faible intensité, la lumière impacte toujours sur votre organisme tout entier et surtout sur l’hormone qui favorise l’endormissement durant la nuit. Cela dit, la lumière bleue c’est-à-dire celle des écrans LED s’avère être la plus active et la déterminante sur le système circadien, ou encore sur l’horloge biologique.

Quelques conseils pour mieux prévenir les troubles du sommeil et bien dormir

Rien n’est meilleur que d’avoir une bonne hygiène de sommeil afin d’améliorer la qualité de la nuit et ainsi de votre vie. Pour ce faire, il vous est avant tout conseillé de réduire au minimum la totalité du temps passé à faire d’autres activités que dormir dans votre lit. Autrement dit, il vous importe de dissocier votre literie de tout genre d’activité qui ne va pas de pair avec votre sommeil comme le fait de regarder la télévision, jouer avec votre smartphone, lire, etc. À la suite de vos réveils nocturnes, si vous avez du mal à vous rendormir, il vaut mieux vous occuper à d’autres activités au lieu d’attendre l’arrivée de votre prochain sommeil à ne rien faire.

Pour une bonne hygiène de sommeil, il vous est également demandé à ce que vos heures de coucher et de lever soient constantes. En effet, cet horaire constant présente un effet synchroniseur sur votre horloge biologique. À cet effet, vous lever tard le dimanche matin ne fera par exemple que retarder l’heure du coucher le soir et empiéter par la suite les heures de sommeil pour les nuits à venir.

Tout comme les heures du coucher et du lever, nous vous invitons aussi à maintenir constants vos honoraires de repas du soir. Pendant ce temps, évitez également de manger des plats trop lourds et difficiles à digérer durant la nuit. De surcroît, il vous est déconseillé d’exercer une activité devant votre écran TV, ordinateur ou téléphone au minimum une heure avant de vous endormir.

Lire aussi :
Fatigue oculaire qu'est ce que c'est ?
Migraine ophtalmique qu'est ce que c'est ?