L'exposition quotidienne à la lumière bleue peut accélérer le vieillissement

L'exposition quotidienne à la lumière bleue peut-elle réellement accélérer le vieillissement ? C'est une question de santé particulièrement importante aujourd'hui. En effet, la surexposition à la lumière bleue nous concerne presque tous. On fait le point dans cet article sur cette menace très contemporaine de 'accélération du vieillissement par l'exposition quotidienne à la lumière bleue.

La lumière bleue : qu’est ce que c’est ?

Qu'est-ce que la "lumière bleue"? C'est en réalité le nom commun qu'on donne à la fraction bleu-violet du spectre lumineux. Cette fraction spécifique se trouve entre les rayons ultraviolets et la lumière bleu-turquoise. D'un côté, les rayons ultraviolets sont une lumière non-visible mais très nocive. De l'autre côté, la lumière bleu-turquoise est au contraire une lumière parfaitement visible, non nocive et même bénéfique pour notre bien-être intérieur.

Entre les deux, la lumière bleu-violet présente la particularité d'avoir des ondes très courtes. Ces ondes pénètrent profondément dans la rétine, ce qui a le double effet de stimuler notre attention mais d'agresser notre cristallin. La lumière bleue se trouve à l'état naturel, dans la lumière du soleil, mêlée aux autres couleurs du spectre. Là où commencent vraiment les problèmes de la lumière bleue pour la santé humaine, c'est face aux écrans.

En effet, les écrans de tous nos smartphones, tablettes, ordinateurs et télévisions sont éclairés par des LED, qui concentrent une forte quantité de lumière bleue. Or, en France actuellement, la durée moyenne d'exposition à un écran est de six heures par jour ! Il s'agit donc bien d'un enjeu collectif de santé, à l'heure où la nouvelle technologie prend de plus en plus de place au quotidien...

Un vieillissement accéléré de la peau

Mais à y bien regarder, les dangers de la lumière bleue des écrans n'impactent pas que la santé visuelle. Ils impactent aussi la santé de la peau, en provoquant son vieillissement accéléré. En effet, les rayons de la lumière bleue ont la particularité de provoquer un net stress oxydatif de la peau. Soumise à un stimuli lumineux négatif, les cellules de l'épiderme réagissent en se fragilisant et en vieillissant plus vite.

Teint terne et imparfait

Ce stress oxydatif que provoque sur la peau la surexposition à la lumière bleue a d'autres conséquences, parmi lesquelles un teint brouillé, terne et imparfait. En effet, une peau agressée perd rapidement de son éclat. A cela s'ajoute le fait qu'une fois installé devant son écran, on a tous tendance à ne plus en bouger donc à ne plus s'aérer. On oublie aussi facilement d'ajouter une source d'éclairage indirect, ce qui rend encore plus violente la surexposition à la lumière bleue de notre écran.

Favorise l’apparition de rides

La lumière bleue des écrans est aussi responsable d'une apparition plus précoce des rides. En effet, celles-ci témoignent d'un vieillissement accéléré de la peau. Or, on sait aujourd'hui qu'il est provoqué par les ondes agressives de la lumière bleue.

Tâches pigmentaires

Les tâches pigmentaires sont disgracieuses, indélébiles, et associées aux représentations de la vieillesse. Dommage donc de les voir apparaître plus vite que prévu à cause d'une surexposition inconsciente à la lumière bleue.

Comment s'en préserver ?

Une fois que nous avons fait ce constat sur l'agression oculaire et sur le vieillissement cutané que provoque la surexposition à la lumière bleue, que pouvons-nous faire pour nous préserver ? On vous propose un tour d'horizon des différents types de protection qui existent aujourd'hui contre les effets néfastes de la lumière bleue.

Protection anti-lumière bleue : les yeux

Tout d'abord, le plus évident est de protéger ses yeux. Pour cela, les lunettes anti lumière bleue sont devenues une référence. Elles s'adaptent à tous les âges et à tous les usages. Ces lunettes ont la particularité de posséder des verres au traitement spécial, à même de filtrer une partie de la lumière bleue.

Il en résulte une amélioration immédiate du confort visuel. Et une atténuation sensible des symptômes tels que sécheresse oculaire, maux de tête, problèmes de sommeil.

Pourquoi ne filtrent-elles qu'une partie et non la totalité de la lumière bleue qui émane de nos écrans ? Parce que filtrer la totalité du bleu dénaturerait en profondeur notre perception des couleurs. En outre, cela nous priverait des bienfaits psychiques de la lumière bleu-turquoise. C'est pourquoi seules les lunettes spécifiques au gaming proposent une filtration de l'ordre de 90 % de la lumière bleue. Les autres modèles plus classiques oscillent entre 20 et 50 %.

Les soins de la peau

Suffit-il de s'enduire de crème solaire à fort indice avant de s'exposer longuement à la lumière bleue de notre écran favori ? Malheureusement non ! Ou du moins, pas encore, car les scientifiques réfléchissent actuellement à combiner la protection solaire contre les ultraviolets et la protection contre la lumière bleue, dont les effets sur la peau ne sont pas encore aussi connus que ceux des ultraviolets.

En revanche, vous pouvez d'ores et déjà mettre en place certaines mesures de précaution. Par exemple, restez habillé, couvrez votre peau le plus possible quand vous êtes longtemps devant un ordinateur. Dans tous les cas, hydratez votre peau matin et soir avec une crème suffisamment riche pour contrer le stress oxydatif de la lumière bleue et assouplir votre peau.

Ensuite, n'hésitez pas à installer un filtre logiciel directement sur votre appareil. Pourquoi ce filtre (ou paramètre natif à partir de Windows 10, ou application tierce à choisir et installer soi-même) ? Pour vous permettre de limiter la quantité de bleu que reflète votre écran, donc d'offrir une protection partielle à votre peau contre le vieillissement accéléré.

Enfin, aussi bien pour les yeux que la peau, les spécialistes recommandent aujourd'hui la pratique du "couvre-feu digital" pour préserver sa santé. Il s'agit de bannir tous les écrans au moins deux heures avant d'aller se coucher.

Conclusion

L'exposition quotidienne à la lumière bleue est bel et bien source d'une accélération du vieillissement de la peau. Tout l'enjeu est d'abord d'en avoir conscience. Et dans un deuxième temps de combiner, dans l'idéal, les protections contre la lumière bleue. On protège ainsi ses yeux et sa peau... Tout en ne renonçant pas à notre vie connectée si typique de notre époque !

Articles sur le même sujet

Des lunettes à filtre bleu ? à quoi ça sert ?

Des lunettes à filtre bleu ? à quoi ça sert ? Vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais vous n'êtes...
Lire l’article

Lumière bleue et dépression : quel lien ?

"Lumière bleue et dépression : quel lien ?" Au fond, on espère ne jamais avoir à faire cette recherche sur...
Lire l’article

Ecran sans lumière bleue : est-ce possible ?

Trouver un écran sans lumière bleue peut vous sembler le graal, si vous êtes à la fois très connecté et tr...
Lire l’article