Des lunettes pour se protéger de la lumière bleue : pour qui ?


lunettes protection anti lumière bleue pour qui ?

La lumière bleue est particulièrement émise par les écrans à LED qui nous entourent (or-dinateurs, smartphones...). Elle serait impliquée dans des atteintes oculaires, du cristallin (cataracte) et de la rétine (dégénérescence musculaire liée à l’âge). De plus, lorsque nos yeux y sont trop exposés le soir, c’est la qualité de notre endormissement et de notre sommeil qui en subissent les conséquences.

Voici un schéma qui reprend les différentes lumières auxquelles nous sommes exposés et leurs risques. Aux effets nocifs provoqués par la lumière bleue, ajoutons les effets sur notre sommeil (voir lien sltfrance.com).

Nous sommes beaucoup à passer du temps derrière nos écrans. L’utilisation d’ordinateurs, de smartphones et de tablettes se fait aujourd’hui au quotidien. Ces appareils font désormais entièrement partie de nos vies, nous sont utiles dans bien des domaines, les technologies ne cessent de se développer et soyons honnêtes, il nous est extrêmement difficile de nous en passer.

Voici quelques chiffres afin de vous montrer à quel point nous sommes connectés :
(source blogdumoderateur.com)

• 3,77 milliards d’internautes, soit 50% de la population.
• 2,79 milliards d’inscrits sur les réseaux sociaux, soit 37% de la population.

Et en France :

• 85% des Français ont accès à Internet
• 74% y accèdent tous les jours – 95% des 18-24 ans
• En moyenne, on passe 18 heures par semaine sur Internet
• 93% ont un mobile, 65% un smartphone, 82% un ordinateur, 40% une tablette
• En moyenne, on passe 58 minutes par jour sur l’Internet mobile
• 55% des Français utilisent un navigateur, 48% téléchargent des applications
• 60% des Français ont effectué au moins un achat en ligne en 2016
• 25% utilisent Internet pour leur recherche d’emploi
• 56% sont inscrits sur au moins un réseau social
• En moyenne, on passe 1h16 par jour sur les réseaux sociaux

Des lunettes anti-lumière bleue à utiliser au travail

L’informatique et internet ont bouleversé le monde du travail. C’est aujourd’hui un grand nombre de corps de métiers qui utilisent un ordinateur (et pas uniquement les secrétaires), difficile de passer dans les locaux d’une entreprise et de ne pas apercevoir des écrans partout dans les bureaux. Résultat, ce sont plusieurs heures par jour à travailler sur des logiciels, taper des comptes-rendus, faire des schémas, des statistiques…). Alors, l’utilisation de lunettes anti-lumière bleue apparaît comme tout à fait appropriée et nécessaire. Apportez les avec vous au bureau, ayez le réflexe de les porter et ce même si votre vue ne nécessite pas de correction et n’est pas soumise à un truble de la vision (myopie, astigmatisme, presbytie…).

C’est simple, pour certains métiers, l’ordinateur est devenu l’outil principal pour exercer. Si l’on met en avant en plus le développement du télé-travail et du nombre toujours grandissant de personnes exerçant des métiers depuis chez eux, souvent en freelance, citons les graphistes, les webmasters, les rédacteurs, les traducteurs, les pigistes…, ces personnes sont directement concernées par le port de lunettes anti-lumière bleue, sachant qu’ils vont passer au minimum 7 heures devant leurs écrans et disons-le, en travaillant depuis chez soi, il est bien souvent tentant d’en faire toujours plus et de dépasser le temps passé à travailler de quelques heures supplémentaires.

Des lunettes anti-lumière bleue à utiliser sur son temps libre et de loisirs

Au-delà de son activité professionnelle, les écrans s’introduisent également sur notre temps libre et de loisirs. Regarder un bon film à la télévision, jouer à des jeux vidéo, se détendre en parcourant le web depuis son canapé, passer des heures à discuter avec ses amis sur les réseaux sociaux, jouer à des jeux depuis son mobile dans les transports en commun… C’est simple, dès qu’on a du temps qui se libère, on est vite tenté de saisir son smartphone et d’aller faire un tour sur nos différentes applications. Là encore, ces habitudes seront-elles amenées à changer ? Nous ne le savons pas, et au regard des progrès qui sont faits en matière de technologie semaines après semaines, nous serions même tentés de dire non. D’où l’intérêt une fois de plus de se protéger de la lumière bleue en adoptant des lunettes.

Le Docteur Kunze, dans un article que l’on retrouve sur doctissimo.fr affirme même que :

« Toutes les personnes exposées à cette lumière bleu-violet plus de 30 mn par jour pourraient bénéficier de ces lunettes anti lumière bleue ».

Quand on sait que le temps passé decant les écrans se comptent en heure tous les jours (8 heures en moyenne), il n’ya plus hésiter à s’en procurer afin de se protéger. 

Migraine, sommeil, fatigue : décryptage de la lumière bleue

Si l’on reconnaît que les effets de la lumière bleue sur l’humain ne sont pas mortelle dans le sens où elle pourrait être à l’origine de maladies graves sur le long terme, les études prouvent qu’elle affecte notre organisme en déclenchant certaines pathologies qui peuvent devenir sérieusement handicapantes au quotidien.

La lumière bleue accentue les migraines

Dans le sens où elle crée des sécheresses rétiniennes. La lumière bleue part de la rétine jusqu’à atteindre le nerf optique où se situe un certain nombre de cellules sensibles à la lumière. Ces cellules, à mesure qu’elles reçoivent la lumière bleue, alertent la partie du cerveau qui perçoit la douleur et qui se nomme le thalasmus. Conclusion, des petites douleurs à peine gênantes se retrouvent décuplées, provoquant les fameux maux de tête de fin de journée et autres migraines qui bien souvent nous obligent à nous isoler dans le noir pendant un long moment.

La lumière bleue, ennemie de notre horloge biologique

Notre corps, en activité pendant la journée, a besoin de se reposer pour recharger les batteries. Nous avons donc besoin de dormir et suffisamment (8 à 9 heures par nuit en moyenne) afin de pouvoir attaquer la journée du lendemain de bons pieds. Pour cela il faut, durant le laps de temps qui précède notre phase de sommeil, préparer notre cerveau à se mettre en mode « repos ». Oui mais voilà, la lumière bleue vient chambouler cette horloge biologique nui nous pousse à ressentir le besoin de dormir. Pourquoi ? Parce que la lumière bleue stimule notre rétine. Dans le cerveau se situe la glande pinéale, celle-ci produit de la mélatonine, une hormone qui permet à notre cerveau de comprendre s’il doit se mettre en mode éveil ou sommeil. La lumière bleue ralentit la production de mélatonine, provoquant la sensation de beaucoup moins ressentir le besoin de sommeil.

Et la fatigue s’accumule…

La lumière bleue, qui agit sur le taux de mélatonine, maintient notre cerveau en mode « jour ». À partir de là, nous allons avoir tendance à retarder le moment d’aller se coucher, il est en effet pas très agréable d’aller se coucher alors qu’on a encore l’énergie pour faire des choses. Des choses comme passer plus de temps encore sur sa tablette ou son smartphone et donc, faire recevoir à notre cerveau toujours plus de lumière bleue.

Notre horloge biologique va se retrouver perturbée par un endormissement plus difficile, et cela peut aller jusqu’à des réveils en pleine nuit. C’est la qualité de notre sommeil qui se retrouve alors touchée.

Notre capacité à récupérer se retrouve alors altérer et le lendemain, le sentiment de fatigue se fera ressentir à différents moments de la journée, ce temps où notre corps a besoin de toute son énergie pour assumer tout ce que nous avons à faire. Voici quelques conseils pour combattre la lumière bleue avant de se coucher.

Des répercussions qui vont encore plus loin

Un corps et un esprit qui accumule de la fatigue, ce sont des répercussions sur notre humeur et notre capacité à faire les choses. Et l’humeur perturbée peut avoir un impact sur nos relations avec nos collègues, notre famille et nos amis. Tous ces constats doivent alerter afin de toujours mieux se protéger de la lumière bleue qui peut, sans aucuns doutes, bouleverser notre équilibre de vie.

La solution : faire barrage à la lumière bleue

Se passer de vos appareils (smartphones, tablettes, ordinateurs, consoles de jeux vidéos…), pas trop pour vous. Alors il convient de protéger vos yeux, et donc votre cerveau, de la lumière bleue.

Quoi de plus pratique qu’une bonne vieille paire de lunettes, facile à emporter partout où l’on est en contact avec les écrans. Les lunettes anti-lumière bleue, grâce à leurs verres de protection et à leur traitement spécial, filtrent la lumière bleue, sans dénaturer la qualité de ce que vous voyez. Elles offrent donc une véritable protection, combattent la fatigue oculaire, soulagent les yeux sensibles, n’entravent pas l’approche du sommeil, réduisent l’apparition de migraine. Le résultat : une santé préservée.

Lire aussi : 
A qui convient les lunettes anti lumière bleue ?
Les avantages des lunettes anti-lumière bleue