Peau et lumière bleue : combat-elle l'acné ?

Lumière bleue, acné : quel rapport y a-t-il entre ces deux choses ? A priori aucun, si ce n’est que trop souvent les écrans et les problèmes de peau font tous les deux partie du quotidien des jeunes…

La lumière bleue qui émane des écrans s’est fait connaître ces dernières années grâce à de nombreuses études d’ophtalmologistes. Aujourd'hui, les spécialistes s’accordent pour rendre cette lumière bleue responsable de nombreux effets néfastes sur notre santé.

En effet, on sait aujourd’hui que la lumière bleue provoque à court terme des maux de tête, de la fatigue oculaire et des troubles du sommeil. Sur le long terme, elle accroît les risques de développer une DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge).

Ce qu’on sait moins, c’est que cette même lumière bleue ne serait peut-être pas que néfaste. Grâce à son action particulière et non-invasive, elle pourrait se révéler très bénéfique, grâce à son efficacité pour traiter l’acné. On fait le point.

Qu’est-ce que la lumière bleue ?

La « lumière bleue » qui se dégage de nos écrans est en fait la partie bleu-violet du spectre lumineux. Elle est particulièrement énergique : elle émet des ondes très courtes qui, à force, agressent et fatiguent notre rétine. Sur le spectre de la lumière naturelle, on la distingue de la lumière bleu-turquoise, moins agressive et essentielle à notre bien-être psychique.

La « lumière bleue » a pris une grande place dans nos vies avec les dernières technologies. En effet, on la trouve dans les éclairages LED récents, dans les phares à xénon modernes des voitures, et dans tous nos écrans : smartphone, tablette, ordinateur, télévision. Des études ont estimé le temps quotidien moyen d'exposition à un écran en France à 6 heures, tous âges confondus.

La surexposition aux écrans nous rend donc potentiellement sujets à une nette fatigue visuelle et à un bouleversement de notre cycle veille/sommeil. Mais pour les adolescents souffrant d'acné juvénile, peuvent-ils espérer un bénéfique dermatologique de cette surexposition avérée aux écrans, et de leur dépendance manifeste à leur smartphone ?

Les effets de la lumière bleue sur la peau

A l'heure actuelle la lumière bleue, présente dans les LED, est aussi utilisée avec succès dans la luminothérapie qui traite efficacement la dépression saisonnière. Pour ce qui est du traitement des problèmes de peau (appelés également « dermatites »), on parle plutôt de « photothérapie » (en grec, guérison par la lumière).

Chaque faisceau lumineux utilisé reproduit une couleur précise du spectre lumineux, et a un mode et une cible d’action bien définis : jaune pour le système lymphatique, rouge pour agir sur les taches pigmentaires et les cicatrices… Parmi eux, le faisceau de la lumière bleue est tout à fait indiqué pour traiter l’acné.

Effectivement, la lumière bleue semble être un anti-infectieux efficace pour attaquer les bactéries responsables de la peau grasse. C’est un traitement non-invasif, qui dénote par rapport aux traitements médicamenteux lourds.  On considère encore souvent ces derniers comme un passage obligé en cas d’acné juvénile sévère.

Il faut dire que le succès est même suffisamment important pour que des grandes marques de cosmétiques s'y intéressent. Certaines démocratisent le procédé en lançant des masques à LED intégrées à poser soi-même à la maison. La lumière bleue semble donc bel et bien se populariser comme la nouvelle arme miracle contre l’acné… mais la science valide-t-elle vraiment son efficacité ?

Ce qu'en dit la science

La question des effets néfastes de la lumière bleue sur nos yeux est assez bien documentée aujourd’hui. En revanche la question de ses effets bénéfiques reste encore largement en suspens.

Certains scientifiques nous mettent en garde contre les effets cutanés de la surexposition aux écrans. Voici l’avis de Catherine Grillon, chercheuse en biologie de la peau dans un laboratoire du CNRS à Orléans. "Dans nos sociétés modernes, on est vraiment inondé de lumière bleue, à hauteur de 6 heures par jour en moyenne en France" avec les smartphones, ordinateurs et autres tablettes. Or, une exposition forte et chronique à la lumière bleue "peut être délétère" non seulement pour les yeux, mais aussi pour la peau. Selon la chercheuse elle induit un "stress oxydant" contribuant au vieillissement cutané.

Des études semblent prouver les bénéfices de la photothérapie par lumière bleue dans le traitement de l’acné. Mais à y regarder de plus près, elles révèlent trop de collusion avec l’industrie cosmétique. Soyons honnêtes : trop de conflits d’intérêts existent chez les chercheurs pour pouvoir étayer des résultats probants à partir de leurs études. Voilà qui incite à la prudence...

Prudence

La question du stress oxydatif des cellules cutanées est une question scientifique valable. Celle des troubles dermatologiques tels l'acné face à la lumière bleue aussi. Cependant, la plupart des spécialistes relativisent l'impact de la lumière bleue des écrans. Et ce qu'il s'agisse de ses méfaits comme le vieillissement cutané, ou de ses bienfaits comme la guérison de l'acné.

Ainsi, ils remettent en perspective lumière bleue artificielle des écrans d'un côté, et lumière bleue contenue dans le spectre de la lumière solaire naturelle de l'autre. En effet, en termes de vieillissement de la peau, la quantité de lumière bleue émanant des écrans reste très minime par rapport aux radicaux libres émanant du soleil estival.

Un écran d’ordinateur en délivre environ vingt-sept fois moins, assure le professeur de dermatologie Thierry Passeron, chercheur à l’Inserm. A priori, pas de quoi s'affoler d'un vieillissement de la peau. Mais pas de quoi se réjouir non plus d'une réduction miraculeuse de l'acné grâce à un écran.

Quant aux effets bénéfiques de la lumière bleue sur l’acné, rien n'est prouvé. On doit pour l’instant se contenter de l’empirisme en compilant les retours de patients en cure de photothérapie. Il est bon d’écarter les affirmations enthousiastes d’experts en fait parties prenantes dans des entreprises de cosmétiques.

Pour ces entreprises, le fait que la lumière bleue puisse guérir l’acné représenterait une manne commerciale conséquente. On attend donc encore des études sérieuses sur le sujet, émanant de laboratoires scientifiques reconnus et indépendants. A ce jour, trop peu d’études scientifiques consolidées existent. On ne peut donc ni infirmer ni confirmer cette hypothèse d’une lumière bleue capable de guérir l’acné.

Articles sur le même sujet

Des lunettes à filtre bleu ? à quoi ça sert ?

Des lunettes à filtre bleu ? à quoi ça sert ? Vous en avez peut-être déjà entendu parler, mais vous n'êtes...
Lire l’article

Lumière bleue et dépression : quel lien ?

"Lumière bleue et dépression : quel lien ?" Au fond, on espère ne jamais avoir à faire cette recherche sur...
Lire l’article

Ecran sans lumière bleue : est-ce possible ?

Trouver un écran sans lumière bleue peut vous sembler le graal, si vous êtes à la fois très connecté et tr...
Lire l’article