Pourquoi ai-je les yeux rouges ?


yeux rouge

Si les yeux rouges peuvent être un simple effet de la fatigue, ce symptôme peut aussi être plus alarmant. Certaines maladies, plus ou moins graves, peuvent engendrer des rougeurs au niveau des yeux. Parfois, un diagnostic médical s'impose et un traitement s'ensuit.

Les yeux rouges, un symptôme sans gravité

La cause des yeux rouges peut être bénigne. Par exemple, si vous êtes fatigué, si vous avez passé beaucoup de temps à regarder un écran, si vous avez été exposé au soleil sans lunettes de protection, si la soirée de la veille a été un peu trop arrosée ou encore si vous avez malencontreusement mis du savon ou tout autre produit dans vos yeux, il est possible qu'ils deviennent rouges. Dans tous ces cas, il n'y a pas d'inquiétude à avoir. Le syndrome devrait disparaître rapidement. Cependant, d'autres facteurs peuvent provoquer des rougeurs dans les yeux.

Les yeux rouges, le syndrome d'un autre problème

La cause allergique

Des yeux rouges peuvent être dus à une réaction allergique. Des corps étrangers tels que le pollen, les poussières ou les produits chimiques font rougir les yeux. De même, si vos yeux deviennent rouges en présence d'animaux, cela indique certainement une allergie. Dans ce cas, le symptôme des yeux rouges s'accompagne de larmes et de démangeaisons. De plus, le sujet éternue et/ou tousse. Si tous ces indicateurs sont réunis, pas de doute. Il s'agit bien d'une allergie. Pour atténuer les désagréments, lavez-vous bien les mains, puis rincez vos yeux avec de l'eau claire et fraîche ou avec du sérum physiologique. N'hésitez pas à prendre rendez-vous auprès d'un allergologue afin d'identifier le facteur allergisant.

Les infections de l’œil

Bactéries et virus provoquent un rougissement des yeux. On parle alors d'infection. Parmi ces infections, il y a :

  • la célèbre conjonctivite,
  • la blépharite (une irritation au niveau de la paupière),
  • l'uvéite (une infection de l'uvée, la membrane intermédiaire et pigmentée de l’œil où se trouve notamment l'iris),
  • la sclérite (une inflammation au niveau du blanc de l’œil, zone aussi appelée épisclère).

Repérer l'infection et y remédier

Dans le cas d'une inflammation virale, les yeux non seulement rougissent, mais ils gonflent, ils grattent et ils pleurent. Comme pour une réaction allergique, la première des choses à faire est de se rincer correctement les yeux. Si la gêne subsiste et/ou si les symptômes s'aggravent, une consultation chez votre médecin - voire chez un spécialiste - est indispensable. Ainsi, vous connaîtrez la cause précise de vos maux et un traitement approprié vous sera prescrit.

Les hémorragies oculaires

L'hémorragie oculaire est provoquée par l'explosion d'un (ou de plusieurs) vaisseau(x) sanguin(s). Une tache très rouge apparaît dans le blanc de l’œil. Contrairement à l'allergie ou à un effet de fatigue, un seul œil rougit et non les deux. Par ailleurs, la rougeur est concentrée en un endroit au lieu d'être diffuse. Si l'hémorragie ne s'accompagne pas d'autres troubles (gêne visuelle, migraine...), il n'y a aucun souci à se faire. Ce problème n'engendre aucune conséquence sur la vue. De plus, la tache devrait se résorber toute seule.

Yeux rouges et perte d'acuité visuelle

Dans certains cas particuliers, les yeux rouges sont le signe d'une maladie grave qui doit être prise en charge au plus vite. Dans le cas contraire, la vision peut être endommagée.

Les champignons

La mycose oculaire est une maladie extrêmement rare en France. Toutefois, ses conséquences sont parfois dramatiques. Difficile à diagnostiquer, les premiers symptômes de la mycose sont les yeux rouges. Dans les pires des cas, les champignons oculaires nécessitent un acte de chirurgie. Une greffe de la cornée peut même s'avérer inévitable. Cependant, comme le signale Godefroy Kaswin, ophtalmologiste à Antony interrogé sur le sujet par un journaliste du site Doctissimo en 2017, sur un total de 5 000 infections de la cornée qui sont déclarées chaque année en France, "98 % d’entre elles sont d’origine bactérienne. Les mycoses représentent donc moins de 2 % du total".

Le glaucome

Autre maladie grave qui peut engendrer une diminution de l'acuité visuelle, voire une cécité totale : le glaucome. Les yeux rouges sont l'un des premiers signes de l'apparition d'un glaucome. Le patient éprouve également des douleurs considérables au niveau des yeux et sa vue est très perturbée, floutée. Les spécialistes du centre hospitalier des Quinze-Vingts l'affirment : "Le diagnostic n’est pas toujours simple à faire à un stade précoce mais bénéficie à l’heure actuelle des avancées technologiques dans le domaine de l’imagerie du nerf optique et dans l’exploration du champ visuel." Il est donc important que cette affection soit prise en charge au plus tôt.

Les autres infections oculaires

D'autres infections moins graves que la mycose et le glaucome peuvent impacter la vision. La kératite, par exemple, est une inflammation de la cornée. Mal soignée, la kératite peut détériorer la cornée, impliquant parfois une transplantation de cette partie de l’œil.

Conclusion

En ordre général, un rougeur peu persistante et sans douleur associée ne nécessite rien d'autre que du repos et une bonne hygiène. En revanche, et comme le rappelle régulièrement le Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France lors de ses conférences : "Dans tous les cas d’œil rouge, (un) examen ophtalmologique spécialisé (s'impose) en l’absence d’amélioration rapide, en quelques jours." Par ailleurs, dès que les rougeurs sont associées à une forte gêne oculaire ou toute autre gêne physique (nausées, etc.), il est indispensable de demander l'avis d'un spécialiste.