Sécheresse des yeux : quelles en sont les causes ?


Sécheresse des yeux

La sécheresse oculaire est une affection assez courante qui survient lorsque la lubrification naturelle des yeux est insuffisante ou de mauvaise qualité. Cette insuffisance de larmes peut avoir plusieurs causes. 

Avoir les yeux secs est très désagréable (sensation de gêne, de picotement ou de brûlure). Les yeux peuvent s'assécher naturellement dans certaines situations : en avion, en faisant du vélo, dans une pièce climatisée, ou en travaillant devant un écran d'ordinateur pendant longtemps par exemple... 

Cependant, certains traitements simples permettent d'améliorer le confort des yeux (changements de mode de vie, collyres, etc.). 

Les symptômes

Les symptômes, qui affectent les deux yeux en général, peuvent être: 

- Une sensation de gêne, de picotement, de brûlure dans les yeux 
- Du mucus filant à l'intérieur ou autour des yeux 
- Une sensibilité à la lumière, au vent, au froid 
- Une rougeur des yeux 
- Une sensation d'avoir du sable dans les yeux 
- Une difficulté à porter des lentilles ou des verres de contact 
- Une difficulté à conduire de nuit 
- Une vision floue ou une fatigue oculaire 
- Des démangeaisons dans les yeux 
- Un larmoiement excessif 
- Une envie irrépressible de fermer les yeux 

Les causes

La sécheresse des yeux est causée par un manque de larmes adaptées et suffisantes pour lubrifier les yeux convenablement. Les larmes sont un liquide complexe, un subtil mélange d'huiles, d'eau, et de mucus. Ce liquide permet de rendre la surface des yeux limpide et lisse, et aide à protéger les yeux des infections éventuelles. 

Chez certaines personnes, la cause de la sécheresse des yeux est une production de larmes réduite. Chez d'autres, il s'agit d'une évaporation trop rapide des larmes ou d'un déséquilibre dans l'un des composants du liquide lacrymal. 

La diminution de la production de larmes

Des yeux secs peuvent apparaître lorsque l'on est incapable de produire suffisamment de larmes. Les médecins nomment cette affection : la kératoconjonctivite sèche. Les causes les plus courantes d'une diminution de la production de larmes sont: 

- Le vieillissement 
- Certaines maladies, notamment le diabète, les troubles de la thyroïde, la polyarthrite, les rhumatismes, le lupus, une carence en vitamine A, etc. 
- Certains médicaments (les antihistaminiques, les antidépresseurs, les décongestionnants, l'hormonothérapie, ainsi que les médicaments contre l'hypertension, l'acné, la maladie de Parkinson, etc.) 
- La chirurgie au laser (cependant les symptômes de sécheresse des yeux liés à cette intervention sont en général très temporaires) 
- Les dommages causés par la radiation ou par une inflammation 

Les causes communes de l’évaporation accrue des larmes sont le plus souvent:

- Le vent, la fumée ou l'air sec 
- Cligner moins souvent des yeux, ce qui se produit souvent quand on se concentre sur quelque chose : lecture, conduite, travail sur ordinateur (la lumière bleue des écrans favorise également la sécheresse des yeux
- Les problèmes de paupières (entropion ou ectropion) 
- Une composition déséquilibrée des larmes. Le film lacrymal comporte trois liquides de base: l'huile, l'eau et le mucus. Un problème avec l'un de ces liquides peut générer des yeux secs. Les petites glandes de Meibomius situées sur le bord interne des paupières (produisant le film d'huile) peuvent s'obstruer par exemple. 

Les facteurs de risque

- Être âgé de plus de 50 ans : la production de larmes a tendance à diminuer avec l'âge. 
- Être une femme : la diminution de production de larmes est plus courante chez la femme que chez l'hommes, en particulier quand celle-ci subit des changements hormonaux (grossesse, pilule, ménopause, etc.). 
- Avoir un régime alimentaire trop faible en vitamine A ou en acides gras Oméga 3: la vitamine A se trouve principalement dans les abats, le foie de boeuf, les carottes, la citrouille, le brocoli,... ; et les Oméga 3 se trouvent surtout dans le foie de morue, les huiles végétales, le poisson, les noix, le soja,... 
- Porter des verres de contact ou des lentilles. 

Les complications

- Des infections oculaires. Comme le liquide lacrymal protège la surface des yeux contre les infections, si celui-ci est insuffisant et de mauvaise qualité, la personne a un risque plus important d'avoir une infection oculaire. 
- Des dommages sur la surface des yeux. S'ils ne sont pas traités, des yeux extrêmement secs peuvent provoquer une inflammation, une abrasion de la cornée ou même un ulcère de celle-ci, et par conséquent, des problèmes graves concernant la vision. 
- Une qualité de vie dégradée. Une sécheresse des yeux peut parfois empêcher l'exécution d'activités quotidiennes simples, telles que la lecture ou la conduite... 

La prévention

En cas de sécheresse des yeux, il faut faire attention aux situations qui favorisent à l'aggravation des symptômes. Il est par exemple conseillé de : 

- Éviter que l'air ne souffle dans ses yeux. Ne pas orienter les sèche-cheveux, les ventilateurs ou les climatiseurs sur les yeux. 
- Ajouter de l'humidité dans l'air. En hiver par exemple, un humidificateur peut aider à ce que l'air intérieur soit moins sec. 
- Penser à porter des lunettes (de vue et de soleil) couvrantes ou avec protection. Il existe des écrans de sécurité qui peuvent être ajoutés au dessus et sur les côtés des lunettes pour empêcher le vent et l’air sec de passer. 
- Prendre des pauses oculaires lors de longues tâches. Quand on lit ou que l'on fait un travail nécessitant une concentration visuelle, il faut prendre des pauses oculaires périodiques : fermer les yeux pendant quelques instants, ou cligner des yeux plusieurs fois pendant un certain temps afin de mieux répartir les larmes à la surface de l'oeil. 
- Etre conscient de son environnement. L'air de haute altitude, dans les régions désertiques, ou même dans les avions, peut parfois être très sec. Lorsque l'on passe du temps dans ce genre d'environnement, il peut être important de fermer les yeux pendant plusieurs minutes pour diminuer l'évaporation des larmes. 
- Placer l'écran de son ordinateur au-dessous du niveau des yeux. Si l'écran de l'ordinateur se trouve au-dessus du niveau des yeux, on doit ouvrir les yeux grands pour voir l ecran. Placer l'écran de l'ordinateur au-dessous du niveau des yeux peut aider à diminuer l'évaporation des larmes entre chaque clignement des yeux. Eviter les utilisations prolongées de la lumière bleue émise par ecran. 
- Arrêter de fumer et ne pas être en contact avec de la fumée. La fumée de cigarette, ou autre, peut aggraver les symptômes de sécheresse oculaire. 
- Utiliser régulièrement des larmes artificielles. En cas de sécheresse oculaire chronique, utiliser des gouttes ophtalmiques (de type larmes artificielles) afin de garder les yeux toujours bien lubrifiés.

Lire aussi : Paupière qui tremble ? Les causes