Paris Game week : Présentation de l'événement dans sa globalité


paris games week

Paris Game Week ou PGW désigne un salon français spécialement dédié aux amateurs de jeux vidéo. L’évènement est organisé chaque année par la Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs (S.E.L.L). C’est d’ailleurs cette dernière qui est à l’initiative du lancement du salon, après avoir estimé que le Festival du Jeu Vidéo, un salon à forte popularité ayant lieu dans l’Hexagone, ne répondait pas à ses souhaits.

Le PGW est accessible au grand public. Si 2008 est son année de création, sa première édition ne s’est déroulée qu’en 2010, entre le 27 et le 31 octobre. Depuis son lancement, l’évènement connait un succès croissant.

En 2017, il a attiré environ 304 000 visiteurs et figurait dans le Top 5 des salons internationaux de jeux vidéo. La Paris Game Week a connu plus de réussite que l’E3, un salon majeur des États-Unis avec 68 400 visiteurs sur la même année. En termes de fréquentation, elle surpasse également le Tokyo Game Show qui accueillait 271 000 visiteurs en 2016 et 254 311 en 2017.

La PGW reste toutefois derrière la Gamescom de l’Allemagne qui atteignait un nombre de 350 000 visiteurs lors de l’édition de 2017. Le Taipei Game Show figure également parmi les évènements phares des adeptes de jeux vidéo, avec 430 000 visiteurs en 2015.

Une vitrine mondiale incontournable de l’industrie du jeu vidéo

PGW, le salon français du jeu vidéo, est un lieu de rendez-vous pour des personnes de différentes catégories d’âges qui partagent au moins une passion. Les visiteurs les plus fidèles sont les passionnés de culture vidéo-ludique et les cosplayers.

Beaucoup de familles sont attirées par l’évènement pour faire plaisir aux enfants, pour passer des bons moments ensemble ou tout simplement par curiosité. Éditeurs de jeux, constructeurs, accessoiristes, studios ainsi que différents acteurs de la Pop-Culture sont toujours au rendez-vous.

Les visiteurs du salon peuvent découvrir, en avant-première, les jeux qui sont prévus pour l’année suivante, les nouveautés ainsi que les innovations dans le domaine de la technologie associée au domaine. Il peut s’agir de consoles, des accessoires de réalité virtuelle, etc.

Vous allez aussi aimer : Pourquoi vous devez vous protéger de la lumière émise par les écrans ? La réponse ici.

Une évolution marquante au fil des années

Depuis sa création jusqu’à aujourd’hui, l’évènement n’a cessé de prendre plus d’ampleur. Lors de la première édition, la PGW disposait de 28 exposants sur une surface d’exposition de 14 000 m². Dès la troisième édition qui se déroulait entre le 31 octobre et le 4 novembre 2012, la surface d’exposition a doublé. Le nombre d’exposants passait à 42.

La création de la Paris Game Week avait pour but d’apporter ce que les salons qui étaient déjà existants, à savoir : le Micromania Game Show de Micromania (depuis 2002) et le Festival du Jeu Vidéo de Games Fed (depuis 2006), manquaient.

Les organisateurs de la PGW voulaient que leur salon puisse être aussi compétitif, voire plus, que les évènements d’envergure mondiale, tels que le Tokyo Game Show ou encore l’E3 (Electronic Entertainment Expo), en termes de variétés de jeux et d’exclusivités. La Paris Game Week était alors destinée à devenir un évènement de référence, en France, dans le domaine du jeu vidéo.

Kazunori Yamauchi, président de Polyphony Digital, mais aussi développeur de Gran Turismo ainsi que Richard Marks, le créateur du Playstation Move et Playstation Eye, honoraient la première édition de la PGW par leur présence.

Pour la 2ème édition, le salon, ayant eu lieu au parc des expositions de la Porte de Versailles, du 21 au 25 octobre 2011, accueillait la finale mondiale de l’ESWC et la finale du FISE. Le nombre de partenariats se multiplie.

Au cours du salon de 2017, il y avait 182 exposants sur une surface d’exposition de 80 000 m². 1280 journalistes et 1271 influenceurs assistaient à l’évènement. Au fil des années, l’évènement n’a cessé de s’améliorer à différents niveaux, pour le plus grand plaisir du grand public. En ce qui concerne le nombre de visiteurs, il a passé de 56 587 à 304 000 personnes, de ses débuts à 2017.

Paris Game Week est non seulement une parfaite occasion pour découvrir de nouveaux produits. Les grands classiques rétrogaming sont aussi présentés. Dans ce sens, le salon fait le bonheur de plusieurs générations de gamers.

En outre, le salon se caractérise par des tournois, à savoir des compétitions et démonstrations e-sport. Un hall d’une superficie de 240 000 m² a été consacré à ces dernières lors de la 8ème édition de la PGW. Les meilleurs joueurs professionnels se sont affrontés à des jeux comme : FIFA, Counter Strike, Quake ou encore Clash Royale.

Des espaces dédiés

La Paris Game Week c’est aussi un espace où les familles peuvent trouver des jeux adaptés à l’âge de leurs enfants. Il s’agit d’un lieu d’échange entre plusieurs générations et permet en même temps de se remémorer les souvenirs des grands classiques et découvrir les nouveautés du moment.

L’édition de 2017 se démarquait par participation de l’association PédaGoJeux à l’évènement. Les éducateurs de l’établissement étaient présents pour conseiller et aider les adultes à mieux comprendre le monde du vidéoludique.

Une importance reconnue par le gouvernement ?

Avec les constructeurs et éditeurs de programmes vidéoludiques, de nombreuses écoles spécialisées dans les domaines comme l’art et le développement de jeux vidéo figurent parmi les acteurs qui participent à l’évènement. Ainsi, les visiteurs ont l’occasion de rencontrer des professionnels, enseignants ainsi que des étudiants voulant faire carrière dans le secteur.

Un espace librairie est aménagé pour proposer différentes littératures associées au secteur. Le salon accueille également une galerie d’art exposant une cinquantaine d’œuvres tels que des affiches planches de surf customisées et des dessins.

Si la présence de plusieurs personnalités politiques à l’évènement signifie la reconnaissance de l’ampleur du salon par le gouvernement, alors, c’est le cas de la PGW. Durant la 8ème édition, Benjamin Griveaux, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances, Françoise Nyssen, ministre de la Culture ainsi que le secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, figuraient parmi les visiteurs de la Paris Game Week.

En savoir plus sur l'événement ici.