Blanc de l oeil rouge : Qu'est-ce que c'est ?


blanc de oeil rouge

Le syndrome de l’œil rouge est une affection très fréquente qui peut toucher n'importe quelle personne. Il se traduit par une rougeur, plus ou moins importante, du blanc de l’œil. Plusieurs facteurs peuvent en être la cause. Très souvent impressionnants et peu esthétiques, les yeux rouges sont généralement sans conséquence. Malgré tout, il est important de s'assurer qu'ils ne cachent pas une pathologie plus grave. C'est la raison pour laquelle il ne faut pas prendre cette situation à la légère.

Les cas les plus bénins

Plusieurs éléments extérieurs peuvent causer une rougeur du blanc de l’œil. Lorsque celle-ci ne provoque pas de douleur, ni de baisse ou de gêne de la vision, il est fort à parier qu'il ne s'agisse que d'une dilatation ou une rupture des vaisseaux sanguins qui irriguent l’œil.

Qu'est-ce qui peut irriter le blanc de l’œil ?

L’œil est un organe très sensible et fragile perpétuellement exposé aux agressions extérieures pouvant provoquer certaines inflammations ou irritations, comme par exemple :

  • le soleil ou une lumière trop vive
  • la poussière ou tout autre particule fine comme le sable
  • le maquillage
  • le chlore ou l'eau de mer
  • le port prolongé des lentilles de contact. Mieux vaut bien s'assurer de les ôter pour la nuit
  • une consommation excessive d'alcool et de tabac
  • le manque de sommeil
  • une station prolongée devant un écran (télévision, ordinateur, tablette, téléphone...)
  • les allergies
  • une infection des voies aériennes

Pour traiter ces désagréments sans gravité, il est recommandé de se reposer, d'éviter les écrans et de nettoyer l’œil avec une solution hydratante ou du collyre.

La conjonctivite : un des troubles le plus fréquent

Il s'agit d'une inflammation de la conjonctive, une fine membrane qui recouvre la sclère (plus communément appelée le blanc de l’œil) et la partie interne des paupières.

Une bactérie, un virus ou une allergie peuvent être la cause d'une conjonctivite. Elle est extrêmement contagieuse, mais ne représente aucun risque, car c'est une affection tout à fait bénigne.

Un nettoyage de l’œil plusieurs fois par jour avec un collyre ou du sérum physiologique vient à bout de ce type d'inflammation.

Cependant, si au bout de quelques jours, l’œil est toujours rouge et douloureux, il est possible que l'inflammation se soit répandue. Il convient alors de consulter un ophtalmologiste en urgence, comme le conseille le Dr Eric Gabison, ophtalmologue à la fondation Rothschild et à l'hôpital Bichat : "Un œil rouge douloureux a un degré d'urgence équivalent à la journée ou dans les 48 heures qui suivent. L'œil rouge douloureux est une urgence ophtalmologique absolue".

L'hémorragie sous-conjonctivale : effrayante mais sans danger

La conjonctive est formée de multiples petits vaisseaux sanguins. Si le sang de l'un de ces vaisseaux s'échappe, il va se loger dans la sclère - la partie blanche de l’œil.

Cette hémorragie est totalement bénigne, mais peut faire peur car elle donne le sentiment d'avoir l’œil injecté de sang. Plus impressionnante que dangereuse, elle disparaît toute seule au bout de quelques jours. Aucun traitement n'est prescrit. Cependant, comme pour la conjonctivite, si des douleurs apparaissent, il est préférable de consulter rapidement un spécialiste.

Les cas les plus graves

Lorsque l’œil est rouge et qu'il provoque des douleurs et une diminution de la vision, l'affection peut être plus inquiétante. Des maladies (cardiovasculaires, diabète...), la prise de médicaments ou encore l'hérédité peuvent être les causes d'une maladie grave de l’œil.

Le glaucome aigu

L'association des médecins ophtalmologistes du Quebec définit le glaucome comme suit :" Le glaucome résulte d'une augmentation soudaine de la pression à l'intérieur de l’œil. Cette pression provoque une rougeur de l’œil et le patient éprouve des nausées et des maux de tête. Le traitement est urgent."

Cette pression trop forte entraîne un endommagement du nerf optique. Il s'agit d'une urgence absolue car faute de prise en charge immédiate, elle peut aller jusqu'à la cécité.

Les inflammations de la cornée

Par définition, la cornée est une fine membrane transparente et solide qui protège l'iris et le cristallin. L'ulcère de la cornée fait partie des affections les plus graves, car il peut entraîner des lésions irréversibles allant jusqu'à la cécité.
Il peut être provoqué par une lésion (un choc tel une griffure ou la présence d'un corps étranger) ou par une bactérie ou un virus. La situation devient grave si l'infection n'est pas soignée et se propage.

La kératite est une inflammation de la cornée due à une bactérie ou un champignon entraînant une vision floue et une douleur à l’œil. Elle se soigne par un traitement antibiotique, voire à une greffe de la cornée pour les cas les plus graves.

La sclérite ou l'inflammation du blanc de l’œil

Provoquée par une maladie inflammatoire ou un dysfonctionnement du système immunitaire, la sclérite attaque et détruit la sclère.

Cette pathologie est très sérieuse, car elle entraîne généralement une forte baisse de la vision et provoque des douleurs intenses. Un traitement à base de cortisone ou une intervention chirurgicale sont nécessaires pour vaincre cette grave inflammation.

L'uvéite ou iritis

Cette inflammation concerne l'uvée (la structure interne de l’œil) et principalement l'iris. Elle peut provenir d'une maladie infectieuse ou auto-immune. Le patient souffre de douleurs à l’œil et d'une gêne de la vision.

Non-traité, ce type d'inflammation entraîne une perte irréversible de la vue.